Strategos 86 - le forum

Strategos 86 est une association permettant à ses membres de pratiquer des jeux de stratégie sur Poitiers (86000) !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Unifier les étoiles [Shas’la T’au Kauyon Len’ra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

BadRabbit

avatar
Grand Modérateur du 41ème millénaire
Grand Modérateur du 41ème millénaire
Chapitre 1 : Une entrée fracassante

Droit comme un I, le buste en avant, le regard dans le vide, le fusil contre l’épaule, le jeune guerrier de feu attendait son heure, fier.

La campagne sanglante contre les Be’gel avait durée plus de sept mois. Une guerre éprouvante contre un ennemi 80 fois supérieur en nombre. De nuit comme de jour il avait dû se battre sans jamais se reposer. Il avait tué des peaux vertes par dizaines et vu ses camarades se faire éventrer et dépecer par des barbares. Les balles primitives avaient ricochées sur son casque et son armure et des bêtes effroyables étaient tombées à ses pieds avant quelles ne puissent planter leurs crocs énormes dans sa chaire. C’était sa toute première guerre et elle avait suffi à le forger. Aujourd’hui ils étaient victorieux et il allait enfin pouvoir rentrer chez lui, sur T’au. Mais avant il lui restait une dernière chose à accomplir. Une chose d’une extrême importance.

Ses camarades étaient à ses côtés, aux gardes à vous eux aussi, et le Shas’ui ne faisait pas exception. En rang, parfaitement alignés, ils attendais. La plus jeune guerrière du groupe, Shas’la T’au Mont’yr Or’es, était tout à fait à sa gauche, elle passerait la première. Shas’ui T’au Ta'lissera, leur chef d’escouade clôturait le rang à sa droite. Les guerriers avaient encore leurs armures de combat sur eux, et pour certaines, des bouts de haches et de vieux projectiles rouillés étaient encore figés dans leurs plaques. Parmi tous les malheurs qu’elle semblaient avoir subit, l’armure la plus impressionnante restait celle du Shas’ui. Son épaulette de protection avait été brisée en deux par le coup de massue d’un Nobz, seule la partie supérieure était restée fidèle à son propriétaire. Le reste de l’armure était devenue à moitié noire et avait commencée à fondre  par endroits sous l’effet des flammes ardentes de l’explosion d’un chariot de guerre Be’gel que le vétéran avait approché pour lancer une grenade décisive. La peau du Tau en avait été marqué à jamais. Sa tête nue recouverte de cloque causait une sorte de malaise parmi les membres de la caste de l’air. Les opérateurs de la passerelle de commandement n’était pas habitués à croiser le chemin de la caste du Feu.

La passerelle de commandement du Or’es El’leath, les simples guerriers dans leur genre ne pouvaient pas accéder à ce lieu sans une convocation officielle d’un O ou d’un Aun. La pièce était immensément spacieuse, au point qu’on aurait pu y garer deux bombardiers Manta. Une large baie vitrée recouvrait l’ensemble de la paroi, offrant un panorama à 360° sur l’espace alentour. Le long de celle-ci, un tableau de bord interminable composé d’un ensemble d’écrans tactiles qui ne semblaient en former qu’un seul contrôlait l’ensemble des systèmes du Custodian. Des dizaines d’opérateurs, plus grands et plus frêles que la normale Tau pianotaient sans arrêt sur ces écrans bleutés. Au centre de la salle se tenait deux grandes tables holographiques. Sur l’une d’elle on pouvait parfaitement voir le A’tho, être miniature, flottant dans le vide suivit de près par le reste de la flotte. Sur la deuxième, leur vaisseau et son escorte n’étaient représentés que par un simple petit point rouge au milieu de centaines d’étoiles flottantes.

Le coupant dans sa contemplation, il passa devant lui et lui fit face. Bien que tendu, le guerrier de feu ne laissa rien paraitre et parla comme la coutume le voulait.

– Shas’la T’au Kauyon Len’ra ! Dit-il fermement en faisant claquer son sabot contre le sol.

Les traits du visage de l’Ethéré restèrent figés comme le roc. Aucune réaction de sa part n’était perceptible. Son esprit sage était impénétrable. Dans un silence religieux, le vieil érudit leva lentement la main, présentant deux doigts en avant. Len’ra sentit son ventre se serrer et son cœur battre de plus en plus vite. Les deux doigts de l’Ethéré montèrent toujours plus haut jusqu’à arriver à hauteur de tête. Puis il les déposa délicatement sur le front du guerrier. Le sage ferma les yeux un court moment et pencha la tête vers le sol. Len’ra restait figé, partagé entre la peur et l’admiration. L’Ethéré était comme en train de sonder son âme.

Au bout de quelques seconde, le vieux sage se retira de l’espace privé du guerrier et alla se présenter devant son collège qui se tenait juste à sa droite. Len’ra relâcha peu à peu la pression qu’il avait accumulée et ses muscles se détendirent progressivement. Il venait de recevoir un des plus grands honneurs atteignables par un guerrier. En symbole de remerciement pour ses services au combat, un Aun, être le plus sage de la galaxie, l’avait touché.

Une fois le rituel terminé, l’escouade fit un dernier salut militaire à l’être suprême et commença à se retirer avec la permission de l’Ethéré.

Soudain, une immense faille violacée apparue dans l’immatériel de l’espace à seulement quelques dizaines de kilomètres devant le nez de l’énorme Or’es El’leath. Le visage d’Eldi, la Kor’o du A‘tho, se figea de peur. Elle avait déjà vu de telles anomalies spatiales mais jamais elle ne s’en était autant approchée. Et elle ne savait que trop bien ce que pouvait annoncer cette apparition étrange.
Dans l’instant qui suivit, des dizaines et des dizaines de navire de guerres grossiers surgirent de la faille. Les Be’gel étaient de retour.

Un silence macabre s‘installa sur le pont. Les hurlements des appareilles de détection ne se firent pas attendre pour venir le briser. Tout le vaisseau fut rapidement en alerte maximale. La Kor’o n’eut le temps de gueuler que quelques ordres avant que sa voix ne soit couverte par les cris d’agonies des générateur de boucliers.

– Bouclier à pleine puissance !!! Feu à volonté !!! Concentrez vos tirs sur les tas de ferraille les mieux armés !!!

Le bâtiment tout entier s’ébranla lorsque des centaines de railguns et de ionguns firent feu en parfaite synchronisation. Une seule salve suffit à abattre le tas de ferraille le plus proche qui semblait vouloir les éperonner.

Les combats venaient à peine de commencer que la faille cracha une immense immondicité Be’gel. Un Space Hulk trois fois plus gros que le Custodian s’engagea dans le combat. Un énorme canon amovible de la taille d’un transporteur Tau était fixé à la base de sa coque. La Kor’o, vétérante de dizaines de batailles spatiales majeures, comprit qu’elle ne pouvait remporter celle-ci.

– Prévenez l’empire !!! Prévenez l’empire !!! Désengagement !!! Désengagement !!!

L’énorme canon peau verte cracha son projectile d’énergie pur. Le seul Lar’Shi’Vre de la flotte, deuxième bâtiment le plus imposant après A’tho, avait été pris pour cible. Ils assistèrent à la scène depuis la passerelle du Custodian, impuissants. Après avoir traversé le vide avec la lenteur d’un missile, la sphère incandescente atteignit sa cible. Boucliers et blindage de plusieurs mètres d’épaisseur ne la ralentirent même pas. Le Protector fut tout simplement déchiré en deux parties sous la puissance de l’impact. Ses réacteurs à plasma surchauffèrent rapidement et s’illuminèrent avec la puissance d’un soleil avant d’exploser dans une déflagration massive mais silencieuse. Le Lar’Shi’Vre emporta ainsi six croiseurs Be’gel avec lui.

Eldi frappa violemment le tableau de bord, détruisant ainsi l’un des nombreux écran tactiles qui le recouvrait. Puis elle agrippa violemment son casque de transmission et s’adressa à la flotte.

– Les Be’gel nous encerclent déjà ! Nous n’avons plus qu’une seule option ! Suivez-moi !!! Ne restez pas dans ce merdier !!! Je veux que vous me colliez au cul !!!

La Kor’o s’avança ensuite vers la proue de la passerelle de commandement et hurla un ordre impensable.

– En avant toute !!! Poussée maximale !!!

Un opérateur répéta l’ordre tout en l’exécutant.

– Réacteur 1, 2 et 3. Pleine puissance !

Le A’tho passa sous l’immense Space Hulk, suivit de près par trois Kir’la et deux Kir’shasvre. Malgré sa taille imposante, le Custodian naviguait avec grâce et slalomait entre les croiseurs et autres rocks Be’gel.

L’Ethéré avait compris le plan de la Kor’o et, bien qu’il n’aurait peut-être pas agis de cette manière, il la laissa faire, s’en remettant aux talents de l’amiral.

Le A’tho pénétra dans la faille warp.

Le temps s’arrêta pendant une pincée de secondes.

Puis l’immense Or’es El’leath surgit dans un lieu inconnu, seul.

Le reste de la flotte avait disparu et une énorme planète se dressait devant eux. Elle était toute proche… Trop proche !

– Inversez la poussée !!! Rétrofusée à pleine puissance !!! Redressez l’assiette !!! Cria Eldi aux opérateurs.

Trop tard, le Custodian commençait déjà à pénétrer dans l’atmosphère oxygéné de l’astre. Sa masse ne pouvait plus être compensée par la poussée des puissants réacteurs à plasma.

Un bâtiment de cette envergure n’était pas sensé atterrir sur quelque planète que ce soit. Eldi le savait très bien, mais elle allait devoir se débrouiller pour poser son précieux Custodian du mieux qu‘elle le pourrait. C’était comme vouloir explorer les fonds marins avec un Barracuda. Cela pourrait sembler impensable pour un simple Gue’la, mais pour un Tau rien n’est impossible.

La Kor’o s’avança vers l’un des rares boutons traditionnels de la passerelle. Elle brisa la vitre d’un violent coup du poing et appuya sur le gros bouton rouge.

Une alarme trois fois plus bruyantes que les autres retentit dans tous le bâtiment. C’était l’ordre d’évacuation.

Eldi n’y prêta guère attention et pointa du doigt l’escouade de Len’ra.

– Vous ! Escortez immédiatement l’Ethéré jusqu’à son Manta ! Je ne suis pas certaine de parvenir à sauver l’équipage du A’tho.

La gravité de son visage parlait d’elle-même, la situation était inquiétante, voir désespérée.

– En formation d’escorte ! Et vite ! Gueula le shas’ui d’une voix puissante et grave. Mont'yr et Len’ra vous êtes assignés à la protection rapprochée de notre Aun. En avant ! Je veux que nous ayons quitté le vaisseau dans la minute !

Au fur et à mesure qu’il avançaient dans les couloirs interminables du Custodian, le bâtiment tremblait de plus en plus sous l’effet des altérités atmosphériques. Len’ra était très tendu, c’était la première fois qu’on lui assignait une mission d’une si haute importance. L’échec n’était pas envisageable. Ils devaient absolument parvenir à évacuer l’Ethéré. Lorsque le Manta fut enfin en vue le shas’la s’autorisa un petit soupir de soulagement. L’escouade grimpa dans le compartiment supérieur pendant que des dockers finissaient de garer un char de classe Hammerhead dans la soute. L’Ethéré pris sa place attitrée à la proue du transporteur et les guerriers s’empressèrent de sangler leurs harnais, la sortie risquait d’être mouvementée.

Les grandes portes en acier se refermèrent et les verrous électromécaniques claquèrent. Le vrombissement des réacteurs résonna comme un murmure rassurant dans l’appareil, ils allaient enfin quitter l’Or’es El’leath. Le pilote aligna son aéronef face à la baie de largage. D’un geste brusque mais contrôlé il poussa la mannette de gaz et traversa les flammes qui nimbaient la coque du Custodian.

Le choc fut terrible. Le bombardier venait d’être poussé aux limites de la rupture. L’impact fut tel que Len’ra crut que le Manta s’était disloqué. Le pilote parvint à stabiliser son appareil en seulement quelques secondes. Il était le pilote attitré de l’Ethéré, cela ne pouvait être que le meilleur de la flotte.

Le transporteur rejoignit bientôt les centaines d’autres Mantas, Orcas, Tigers Shark ou Barracudas qui avaient réussi à s’extraire du Or'es El‘leath. Depuis son siège, Len’ra pouvait suivre l’évolution des évènements sur le A’tho. La voix déterminée de la Kor’o résonnait dans le canal vox du Manta et la chute du Custodian était retransmise sur les écrans de la soute.

– Je veux plus de poussée dans les rétrofusées !!! Surchargez les générateurs à plasma !!! Et redressez moi cette assiette !!! 200% Rétrofusées ! 100% Réacteurs secondaires de coque !

Tel un météore enflammé, le Custodian fusait en direction de la surface de cette planète inconnue. Des plaques de blindage et des tourelles de railguns étaient arrachés dans sa chute. S’il ne ralentissait pas sa course et ne se stabilisait pas, même la planète n’en survivrait pas.

Mais la talentueuse Kor’o parvint à réduire progressivement la vitesse de son immense bâtiment de guerre. La masse métallique commença à se stabiliser et son assiette à remonter. Petit à petit, le météore enflammé se transformait en un aéronef de la taille d’un cité.

– Toute la puissance dans les réacteurs de coque !!! Je veux voir le soleil m’éblouir au dessus de l’horizon !!!

Soudain, le mastodonte d’acier donna l’illusion de se soulever et de reprendre de l’altitude. Puis il parvint à stabiliser son assiette à 0°.

– Coupez les réacteurs auxiliaires ! Rétrofusées puissance 300% !!!

Le Custodian ralenti encore sa course à quelques mètres du sol jusqu’à arriver à la limite du décrochage.

– Coupez tous les générateurs !!! Immédiatement !!!

Un silence inquiétant suivit ces mots. Le mastodonte s’était arrêté de rugir sa colère. Dans un silence parfait, la cité volante planait maintenant au dessus de la cime des arbres comme si la gravité lui était une notion inconnue.

Cela ne dura que quelques secondes.

La cité volante retrouva la terre.

Un vacarme inimaginable s’ensuivit. La terre trembla sur des milliers de kilomètres à la ronde. Des milliers d’arbres tombèrent déracinés par les tremblements et l'onde de choc. Des pans entiers de montagnes s’effondrèrent en formant des avalanches de roches mortelles. Les appareils qui s’étaient extrait en catastrophe furent une nouvelle fois secoués violemment. Pour Len’ra c’était comme si la foudre était tombée cinq fois de suite à ses pieds.

Le Custodian glissa sur des dizaines de kilomètres. Arbres, collines, bâtisses, rien ne semblait pouvoir l’arrêter. Il ne laissait dans son sillon que des centaines d’hectares labourés et vidés de toute forme de vie.

Puis le A'tho s‘immobilisa.

Le vox restait silencieux.



Plusieurs minutes s’écoulèrent.



– Ici Eldi ! Kor’o du Athos ! Atterrissage réussi ! Je répète, atterrissage réussi !!!



Chapitre 2 : L'eau polie la pierre

Le poing puissant du vieux commandeur s’abattit lourdement sur la table d’acier, faisant crépiter les projections holographiques.

– Nous n’aurions jamais dû accepter cette alliance ! Nombre de nos guerriers sont mort aujourd’hui par la seule faute de ces incompétents de Gue’ron’sha ! Envoyons leur quelques bombardiers Manta et deux de mes escouades XV8 ! Ils sont trop peu nombreux pour nous résister.

Shas’o T’au Or’es Elan Nan Kak, haut commandeur de la campagne contre les Be’gel, avait parlé.

La passerelle de commandement du A’tho servait maintenant de QG pour les forces de l‘empire présentes sur le planète. Seuls les plus hauts gradés des différentes castes se tenaient en ce lieu. Le grand commandeur, la Kor’o, un Shas’el, un Por’el et bien entendu le Aun étaient rassemblés autour de la grande table holographique. Len’ra et ses compagnons , toujours assignés à la protection rapprochée de l’Ethéré avaient l’immense honneur d’être présents à cette réunion de crise.

C’était la première fois qu’il voyait son commandeur sans son Exo-armure et il se demandait bien qui, à part peut-être un Aun, oserait contredire un tel guerrier. En effet le Shas’o était loin de correspondre aux critères physiques habituels du peuple Tau. Sa peau était marquée par des décennies de guerres et il paraissait aussi vieux que le l’illustre Aun’va. Une énorme cicatrice lui découpait la moitié de la lèvre supérieur et remontait jusqu’à un globe oculaire bionique avant de se terminer plus haut sur son crane. Sa musculature imposante et puissante le rendait apte à rivaliser avec la race des Gue’ron’sha en combat singulier. Son corps était recouvert d’une légère robe de lin blanc cassé. Ce vêtement coutumier de la planète natale du Shas’o datait de l’époque du Mont’au.
Malgré tout, ce qui impressionnait le plus le jeune Len’ra, c’était l’histoire qui accompagnait le commandeur. On raconte que lorsqu’il n’était encore qu’un Shas’ui il avait tué un tristement célèbre mentor kroot dissident à main nue après l’avoir désarçonné de son knarloc. Il avait ainsi pu permettre l’assimilation pacifique de 12000 guerriers kroots.
Plus récemment, il avait embroché le Big Boss de la terrible Waaagh Ugluk avec sa légendaire arme Nan Kak, et ceci alors même que son exo-armure avait perdue sa source d’énergie. Un jeune Shas’la avait vu la scène et cette histoire s’était rapidement répandue dans toute la flotte.

– Prenons le temps d’étudier nos possibilités. Notre situation actuelle n’est pas propice à ce genre d’action.

Le Por’el, maître de la diplomatie et de la négociation avait pris la parole. Len’ra ignorait son nom mais il remarqua que la relation entre le commandeur et l’agent de la caste de l’eau n’était pas anodine.

– Mon ami, nous connaissons tout deux la race des Gue’ron’sha mieux que quiconque dans cette salle. Ils sont plus primitifs que les Gue’la dans leur manière de faire la guerre et n’ont d’estime que pour leur propre vie. Je suis d’avis que leur comportement suite à notre alliance n’est pas tolérable. Cependant, nous ne devons pas oublier que nous sommes sur leur territoire, que nos forces ont été considérablement diminuées par le crash ainsi que par l’attaque de ces lâches de Be’gel et que nous n’avons aucun moyen de repli. Les Gue’ron’sha sont les meilleurs alliés des Gue’la et cette planète leur appartient. Nous ne connaissons pas encore leurs capacités militaires, nos drones de reconnaissances n’ont pas fini de scanner la planète. En tant que représentant de la caste de l’eau je m’oppose à une action militaire direct contre leur forteresse.

– Alors que propose-tu ?! Repris le Shas’o. Je ne tolère pas que mes guerriers meurs à cause des stupidités de cette race primitive ! Nous devons protéger notre empire et nos citoyens ! La galaxie ne peut s’unir autour du bien suprême si nous, Tau, ne nous impliquons pas pour corriger ces erreurs !

Le Aun bougea un doigt. Le silence se fit. Il allait parler.

– Brave guerrier et noble négociateur. Vos paroles sont toutes deux pleines de vérités. Notre race ne peut se soustraire à son obligation, nous avons fait le souhait d’unir les étoiles alors nous devons agir pour que cela soit possible. Mais aujourd’hui une solution militaire ne nous semble pas la plus propice, bien qu’il y ai des comptes à rendre. C’est pourquoi je me tourne vers la caste de l’eau. Qu’avez-vous à nous proposer.

Le Por’el s’approcha un peu plus de la table holographique et retira un des nombreux anneaux qu’il portait aux doigts et le posa sur l’extrémité de la table. Une lumière scanna l’anneau de données en deux secondes et un hologramme apparu.

– Voici le rapport d’une de nos Stealth qui était engagée sur le lieu N°476-863 où s’est déroulé l’incident.

L’hologramme s’anima et la bataille de la veille éclata aux yeux de tous. On aurait pu croire à un simulateur de combat mais chaque personne présente dans cette pièce avait conscience de la réalité de la mort qui se déchaînait sous leurs yeux. Lorsque le film fut fini, le Shas’o ne put s’empêcher d’abattre une nouvelle fois sont puissant poing sur la table.

– Il faut les bombarder !!! Nous avons suffisamment de Manta et de Tiger Shark en service pour les éradiquer dans leur forteresse avant même qu’ils ne puissent riposter !

– Moi et mes conseillés avions pensé à une solution plus subtile mon ami, reprit le Por’el.

Le commandeur ne dit mot et écouta le beau parleur, visiblement il le respectait beaucoup.

– Nous avons souvent fait alliance avec les Gue’la par le passé et nous connaissons bien leurs coutumes, leurs croyances et leurs pire craintes…

Le regard du Aun s’éclaircit, son attention était captée.

– Les humains vouent une véritable haines envers les monstres qui sortent des mondes inconnus et immatériels. Le chaos. Ils brûlent des mondes entiers pour le combattre… Et que nous montre ce rapport ?

Le Shas’o esquissa un sourire.

– Il nous montre quelques Gue’ron’sha loyaux envoyés en sacrifice aux démons chaotiques par un général hérétique et une poignée de nos courageux guerriers tentant d’aider les malheureux à combattre ces monstres. Et devant tant de sang et de carnage, le Gue’ron’sha en armure bleu rit du haut de sa forteresse…
Nos ingénieurs n’auront aucun mal à retoucher ce rapport pour qu’il ne montre seulement ce que nous voulons qu’il montre. Les Gue’la peuvent être nos alliés, ils sont moins têtus que les Gue’ron’sha, ils écoutent les conseils et suivent les ordres.
Traitons avec le peuple de cette planète et retournons-les contre nos alliés de la veille. Devant la menace d’une incursion chaotique, même leur dieu empereur s’allierait à nous.

Le Aun se leva, quittant son imposant fauteuil.

– La caste des Éthérés approuve cette démarche. Envoyez un drone messager au gouverneur planétaire dans les plus brefs délais et proposez lui notre soutien. Les Gue’la doivent connaitre la vérité sur les pratiques douteuses de leurs Astartes.

______________________


Langage Tau :

Aun : Ethéré/céleste
Be’gel : Ork
El : Grade "Héro" (dernier grade avant de devenir un O)
Gue’la : Humain
Gue’ron’sha : Space marine
Kir’la : Warden
Kir’shasvre : Castellan
Kor’o : Plus haut grade de la caste de l’air (équivalent à Amiral)
Lar’Shi’Vre : Protector
Len’ra : Prudent (prénom familier de Shas’la T’au Kauyon Len’ra)
Mont’au : La terreur (époque avant l’arrivée des Ethérés sur T’au)
O : Grade "Commandant" (plus haut rang atteignable par un Tau)
Or’es : Puissant(e) (prénom familier de Shas’la T’au Mont’yr Or’es)
Or’es El’leath : Custodian
Por : Caste de l’eau
Shas’la T’au Kauyon Len’ra : Guerrier originaire du monde T’au, chasseur patient et prudent
Shas’la T’au Mont’yr Or’es : Guerrière originaire du monde T’au, sanglante et puissante.
Shas’ui T’au Ta'lissera : Vétéran originaire du monde T’au, loyal (très uni avec ses camarades)
Shas’o T’au Or’es Elan Nan Kak : Commandeur originaire du monde Tau, guerrier puissant et solide propriétaire de la lame de sable.



Dernière édition par BadRabbit le Mar 11 Mar - 19:52, édité 12 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://puretide.skyrock.com
Sincèrement, j'adore ton histoire!!! Superbe narration!
Ah! J'ai une transmission pour toi!

- "Salutation xenos, bien que d'après nos scanners multispectraux, nous savons que vous avez atterris ici par une faille Warp, ce qui est inattendu de la part de votre race et que votre vaisseau s'est écrasé, mais bien qu'il se peut que nous compatissions avec votre sort, à nos yeux, il n'en reste pas moins misérable. Quelque soit votre situation, vous avez déclenché une grande vague d'instabilité parmi les populations, c'est pourquoi je vous somme, si vous tenez un tant soit peu à votre misérable vie de xenos de vous allier à moi dans l’annihilation du traitre gouvernant ce système. Si vous vous soumettez sans broncher comme devrait le faire tous les xenos devant l'Humanité, nous enverrons un signal à votre patrie et lui donneront 2années standards pour vous récupérer, sinon nous vous extermineront sans aucune pitié.
Inquisiteur Leonatus"

Voir le profil de l'utilisateur
Pierre... postule chez Games en tant qu'écrivain de fluff !
Non sincèrement il est juste génial ! Au début j'ai crus m’évanouir en voyant la taille de ta création, mais en fait ça se lit tout seul tellement c'est bien écrit !

Voir le profil de l'utilisateur

BadRabbit

avatar
Grand Modérateur du 41ème millénaire
Grand Modérateur du 41ème millénaire
Merci les gens Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://puretide.skyrock.com
Je ne peux que me joindre aux compliments pour ce texte. Digne d'un très bon roman ! félicitations.

Message privé et codé pour mon frère Inquisiteur :
- Tape pas trop sur eux, c'est des Tau, quand même ! J'ai pas envie qu'ils me bottent le derrière ! Apparemment, ils sont arrivés dans le système un peu à l'arrache. Voyons pourquoi ils se sont trouvés dans cette périlleuse situation, car le danger le plus grand n'est pas forcément celui que l'on croit. Et s'ils s'étaient fait poutrés par une autre race ? Il faut être vigilants, mon frère, même si une alliance avec des xénos me répugne, nous pouvons établir une trêve et leur foutre la paix 2 minutes. Et nous aurons toujours l'occasion d'engager le combat une fois la situation éclaircie.

Fin du message.

Message à l'attention des Tau :
- Salut gars. Ca n'a pas l'air d'aller fort en se moment ! Ca ne vous ressemble pas de vous vautrer comme ça. Qu'est-ce qu'il vous est arrivé ?

Fin du message.

Voir le profil de l'utilisateur

BadRabbit

avatar
Grand Modérateur du 41ème millénaire
Grand Modérateur du 41ème millénaire
Nouveau chapitre à l'historique en réponse au rapport de Bataille de notre ami Ashuroa  Twisted Evil 

Voir le profil de l'utilisateur http://puretide.skyrock.com
Très bonne 2e partie. Mais je vois la manipulation, les Tau seraient-ils devenus les esclaves de Tzeentch ?  Mad 

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum